POURQUOI LES OMEGA 3

Les oméga 3 sont des molécules d’acides gras qui ont des propriétés particulières entrant dans les différents métabolismes. Notre organisme a besoin de plusieurs acides gras pour fonctionner normalement, dont les acides gras oméga3.

Les matières grasses sont constituées d’acides gras, c’est-à-dire des molécules qui ressemblent à des chaînes plus ou moins longues d’atomes de carbone ‘portant’ des atomes d’hydrogène.

 acidee gras

Les acides gras sont classés en 3 grandes familles, qui entrent dans la composition des matières grasses, à proportions variables. Ils ont une influence métabolique bénéfique ou non sur notre organisme, en fonction de leur famille, de leur structure spaciale, de leur longueur.

Les familles d’acides gras  :

CLASSEMENT DES HUILES VEGETALES

  • Saturés ou AGS (Acides Gras Saturés) – Toutes les attaches des atomes de carbone sont utilisées (graisses animales, beurre)
  • Mono-insaturés ou AGMI (Acide Gras Mono Insaturé) – Une seule attache de carbone n’est pas utilisée par un atome d’hydrogène (huile d’olive, de tournesol)
  • Poly-instaturés ou AGPI (Acide Gras Poly Insaturé) – Au moins 2 attaches de carbone ne sont pas utilisées par des atomes d’hydrogène (huile de poisson, colza, noix)

omega 3 omega 6

Les oméga 3 dont l’industrie agro alimentaire nous abreuve d’allégations à but lucratif, sont tout simplement des acides gras polyinsaturés. Il s’équilibrent avec les oméga 6, un autre acide gras polyinsaturé, car leur propriétés métaboliques sont complémentaires et importantes.

Mais en raison de la trop forte proportion de matières grasses riches en oméga 6 de notre alimentation moderne (graisses cachées) et très pauvres en oméga3 (huile poisson, colza, noix), par compétition avec les omega 6, les oméga 3 perdent de leur efficacité physiologique.

OMEGA 6OMEGA 3
Intégrité de l'EPIDERME,
Limite pertes en eau
Physiologie de :
RETINE, CERVEAU, SYSTEME NERVEUX
FONCTION REPRODUCTRICEFONCTIONS COGNITIVES
Fonction plaquettaire :
CICATRISATION
Fonction plaquettaire :
ANTI-THROMBIQUE
HYPOCHOLESTEROLEMIANT HYPOTRIGLYCERIDEMIANT
SYSTEME IMMUNITAIRE
REPONSE INFLAMMATOIRE
ANTI-ARYTHMIQUE
ANTI-INFLAMMATOIRE
PREVENTION :
MALADIES CARDIOVASCULAIRES ET NEUROVASCULAIRES
PREVENTION :
MALADIES CARDIOVASCULAIRES ET NEUROVASCULAIRES

Cela explique la nécessité d’un apport cohérent des 2 acides gras dans l’alimentation courante, par le rapport idéal w6/w3=5.

Concrètement, cela revient à contrôler cet apport par l’utilisation et l’association de matières grasses essentiellement végétales.

En résumer, il faut limiter les graisses animales (lard, beurre, crème) à l’exception des poissons gras (sardine, hareng, maquereau) et utiliser en priorité des huiles végétales non raffinées et complémentaires, comme indiqué par les principes alimentaires de ‘Cuisine Alcaline’

Exemple : huile d’olive pour la cuisson – huile de colza, riche en oméga3 pour l’assaisonnement.

 Remarque : les huiles riches en acides gras polyinsaturés sont fragiles à la cuisson. A forte température, elles génèrent des corps toxiques, d’où l’intérêt de les utiliser dans les vinaigrettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *