IG

IG : c’est l’indice glycémique. Il correspond à une valeur permettant de classer un aliment en fonction de ses effets sur le taux de sucre dans le sang. Cette indice remplace les notions désuètes de sucres simples (ou sucres rapides), sucres complexes (ou sucres lent). Plus cet indice est élevé et plus ce taux augmente rapidement lorsque l’aliment est ingéré. Après cette augmentation, le pancréas va sécréter de l’insuline pour faire revenir ce taux à l’équilibre, en l’abaissant ainsi très rapidement quand l’IG est élevé (>70).

Les inconvénients d’un IG élevé sont :

  • La sensation de faim qui se crée suite à la sécrétion d’insuline : plus l’aliment a un IG élevé et plus vous avez de chance d’avoir encore faim après sa consommation
  • Le fait d’ingérer des aliments à IG élevé sur la durée entraîne une dégradation de la réponse du pancréas qui se manifeste par une hypoglycémie. Au bout de quelques années (selon l’individu), c’est le diabète de type II qui fait son entrée.

Cette notion d’indice glycémique est à corréler avec la notion de charge glycémique (CG).
En effet, l’indice glycémique ne tient compte que de la qualité du sucre de l’aliment alors que la charge glycémique tient compte en plus de la quantité.

CG =  IG * Quantité De Glucides (g) / 100

Ainsi, un fruit peut avoir un IG élevé mais sa quantité de glucide est généralement faible (tout dépend du fruit). A l’inverse, le riz blanc ou les pâtes ont un IG élévé et la quantité de glucide est très élevée par portion, ce qui fait que la charge glycémique reste elle aussi élevé (>20).

Manger des fruits est donc bien moins préjudiciable que de manger des produits céréaliers ou farineux pour un poids équivalent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *